Empreinte uqamienne

Série de podcasts présentant des femmes diplômées de l’UQAM aux origines diverses, L’empreinte uqamienne offre une introspection de la trace laissée sur ces diplômées par leurs multiples identités et par leur passage à l’Université.

Lancée dans le cadre du 50e anniversaire de l’UQAM, L’empreinte uqamienne présente des parcours singuliers et universels de femmes qui portent l’essence de leur alma mater et la font rayonner dans leur milieu.

Épisode 1 – Chia-Yi Tung

Chia-Yi TungChia-Yi Tung (M.A. Communication (multimédia interactif) 2003) est née à Taïwan. À 6 ans, elle accompagne sa tante entrepreneure dans des réunions d’affaires; à 7 ans elle crée son premier emploi dans une usine. Jeune adulte, elle s’installe à Montréal pour faire ses études à la maîtrise en communication à l’UQAM. L’année suivant l’obtention de son diplôme, elle coordonne un méga projet de développement immobilier canadien à Shanghai, ce qui lui donne l’idée de fonder en 2004 Orchimedia, qui contribue depuis au succès commercial de marques canadiennes en Asie.

Conférencière en marketing numérique et en investissement immobilier, Chia-Yi est aussi courtier immobilier résidentiel et commercial. Elle a été honorée par nombre de revues et organismes, dont le magazine Elle Québec, le journal Les Affaires, le Réseau des femmes d’affaires du Québec et l’Association des jeunes professionnels asiatiques. En savoir plus >>

Écouter l’épisode 1 – Chia-Yi Tung >>

Épisode 2 – TwinMuse

TwinMuse : Hourshid et Mehrshid Afrakhteh

Crédit : Marie-Claude Meilleur

Hourshid et Mehrshid Afrakhteh (Ph.D. Études et pratiques des arts 2017) sont nées en Iran, à Téhéran. Dès l’enfance, elles ont baigné dans la musique iranienne et classique. Elles ont quitté l’Iran en 2001 pour faire leurs études en musique au Conservatoire de Metz en France, à l’Université Laval à Québec, puis au doctorat en études et pratiques des arts à l’UQAM.

Elles se spécialisent dans le piano à quatre mains au sein de leur duo TwinMuse. Leur répertoire est vaste et elles multiplient actuellement les collaborations avec des compositeurs contemporains et des artistes de toutes disciplines.  En savoir plus >>

Écouter l’épisode 2 – TwinMuse >>

Épisode 3 – Rose Lyndsay Daudier

Rose Lyndsay Daudier

Crédit : Manoucheka Lachérie

Née de parents d’origine haïtienne, Rose Lyndsay Daudier (B.Sc. Urbanisme 2000) a grandi sur la Rive Sud de Montréal. À l’école, elle était une élève curieuse et dynamique. Très tôt, elle a compris qu’elle voudrait s’impliquer dans sa collectivité pour s’assurer que chacun puisse s’épanouir dans son milieu.

À l’université, elle a étudié en urbanisme, en droit, puis en gestion de projets. Elle a fait ses premières armes à la Ville de Montréal et à la Chaire UNESCO en paysage et environnement de l’Université de Montréal, puis elle a été conseillère politique au cabinet du ministre de la Culture et des Communications du Québec, directrice par intérim du programme des villes pour tous de la Fondation McConnell, directrice développement stratégique et partenariats à la Maison de l’innovation sociale, et elle est maintenant directrice générale de Fusion Jeunesse et de Robotique First Québec, qui implante des projets d’apprentissage expérientiel dans le but de stimuler la persévérance scolaire des jeunes et de créer des liens avec les communautés.

L’éducation, la jeunesse et l’innovation sont au cœur de ses engagements professionnels et de son implication sociale. En savoir plus >>

Épisode 3 – Rose Lyndsay Daudier : disponible le 13 janvier 2020

Épisode 4 - Andrea Gomez Corredor

Andrea Gomez Corredor

Crédit : Nathalie St-Pierre

Originaire de la Colombie, où elle a obtenu un baccalauréat en bactériologie et une maîtrise en génétique humaine, Andrea Gomez Corredor (Ph.D. Biologie 2012) a ensuite complété une seconde maîtrise en génétique en France, avant de s’engager dans un doctorat en biologie à l’UQAM.

Doctorante, elle co-signe en 2009 avec son directeur de recherche un article dans le prestigieux Journal of Virology. Ils récidivent en 2012 alors qu’elle est stagiaire post-doctorale à l’Institut de recherches cliniques de Montréal.

En 2016, elle s’engage dans deux nouvelles formations en génétique: l’une de trois ans avec l’American Board of Medical Genetics and Genomics, qu’elle termine avec succès en octobre 2019; et l’autre de quatre ans avec le Canadian College of Medical Geneticists.

Depuis 2013, elle est en charge du laboratoire de pathologie moléculaire du Centre universitaire de santé McGill, site Glen, où elle est notamment responsable du développement de tests moléculaires de pointe pour le diagnostic des cancers ainsi que de la validation et vérification des résultats. En savoir plus >>

Épisode 4 – Andrea Gomez Corredor : disponible le 27 janvier 2020

Épisode 5 – Maryse Alcindor

Maryse Alcindor

Crédit : Nathalie St-Pierre

Maryse Alcindor (M.A. Histoire 1973) est née à Port-au-Prince en 1950 et est arrivée au Québec en 1965. Elle est titulaire d’un baccalauréat en pédagogie de l’Université de Montréal, d’un baccalauréat et d’une maîtrise en histoire de l’UQAM, ainsi que d’une licence en droit de l’Université de Montréal.

Elle a amorcé son parcours professionnel à titre d’enseignante en français et en histoire, puis a pratiqué le droit, pour ensuite œuvrer à la haute fonction publique québécoise. Dans cette fructueuse carrière, elle a notamment été membre du Comité d’enquête sur les relations entre les corps policiers et les minorités visibles et ethniques, à l’origine de la formation de parajuristes venant d’une vingtaine de pays africains, rédactrice du rapport de la Commission nationale Justice et Vérité en Haïti, et instigatrice d’une université d’été sur l’éducation aux droits à Strasbourg.

Première femme noire à occuper un poste de sous-ministre au Québec et nommée officière de l’Ordre national du Québec en 2010, Maryse Alcindor s’engage dans différentes causes qui lui tiennent à cœur à titre de consultante ou de bénévole.  Elle est également commissaire de l’Office de consultation publique de Montréal. En savoir plus >>

Épisode 5 – Maryse Alcindor : disponible le 10 février 2020

Épisode 6 – Marie-Aline Vadius

Marie-Aline Vadius

Crédit : Nathalie St-Pierre

Originaire de la Martinique, Marie-Aline Vadius (B.Ed. Enseignement en formation professionnelle et technique 2005) vit à Montréal depuis 2002. Elle termine en 2005 un baccalauréat d’enseignement en formation professionnelle à l’UQAM.

Pendant ses études, elle enseigne à l’École des métiers de l’administration, du commerce et de l’informatique. En 2007, elle s’inscrit à la maîtrise en gestion de l’éducation et de la formation à l’Université de Sherbrooke et amorce un nouveau chapitre de sa carrière à titre de directrice adjointe du Centre Champagnat, qui offre de la formation et des services à des adultes, dont certains sont handicapés, en difficultés d’adaptation ou vivant avec une déficience intellectuelle.

Tout récemment nommée directrice de l’École L’étincelle, qui accueille des enfants atteints d’un trouble du spectre de l’autisme, Marie-Aline Vadius compte de nombreux engagements sociaux dans des organisations visant la valorisation des relations interculturelles, de la place des femmes dans les entreprises et de l’intégration des nouveaux arrivants. En savoir plus >>

Épisode 6 – Marie-Aline Vadius : disponible le 24 février 2020

Épisode 7 – Iris Almeida-Côté

Iris Almeida-Côté

Crédit : Nathalie St-Pierre

Iris Almeida-Côté (LL.M. 2001) est la présidente et cheffe de la direction d’INNOVACONNECT inc. Elle offre de l’accompagnement en leadership, en gestion des risques, en cyber sécurité, en audit et en gouvernance aux chefs d’entreprises, aux PME, aux institutions universitaires et aux organisations des communautés autochtones. Elle possède une solide expérience en communication stratégique et en développement de partenariats nationaux et internationaux.

En 2018, elle fut nommée membre du Comité d’audit ministériel de l’Agence spatiale canadienne par le contrôleur général du Canada. Iris est membre du Conseil du statut de la femme du Québec et est la trésorière au sein du Conseil d’administration de Relations publiques sans frontières. Elle est membre du Conseil d’orientation de l’Institut d’études internationales de Montréal à l’UQAM. En 2019, elle fut élue membre du Conseil d’administration de l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet.

Depuis trente-cinq ans, Iris a dirigé des organisations gouvernementales, non-gouvernementales et privées. Elle fut la directrice générale de la Société royale du Canada, présidente et cheffe de la direction de Jeunesse Canada Monde, présidente et cheffe de la direction de l’Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux, directrice des politiques et programmes du Centre parlementaire Droits et Démocratie et la directrice des programmes à Partenariat Afrique Canada. Sur le plan international, elle a été secrétaire générale adjointe de la Coopération internationale pour le développement et la solidarité (CIDSE) à Bruxelles et présidente du Mouvement international des étudiants universitaires (MIEC) à Paris.

Reconnue pour son dévouement, son audace et son innovation, parmi ses nombreuses distinctions, Iris a remporté à deux reprises le prix Top 100: Les femmes les plus influentes au Canada en 2008 et 2011. De plus, on lui a décerné le prix Women of Excellence en gestion des risques financiers par le Forum économique des femmes, le Prix Reconnaissance UQAM pour l’excellence et la réussite, le Prix PME Passeport de la Caisse de dépôt et placement du Québec et la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le prix Femme de mérite de la Fondation Y des femmes, et le Prix d’excellence par le Réseau des Femmes d’affaires du Québec.

Administratrice de sociétés agréées (IAS.A/ICD.D) à la Rotman School of Management, Université de Toronto, Iris détient aussi une maîtrise en droit international (LL.M.) de l’UQAM, une maîtrise es arts (sociologie) et un baccalauréat es arts (économie et sociologie) de l’Université de Bombay. De plus, elle a poursuivi le perfectionnement de ses connaissances avec les formations spécialisées suivantes : le management à l’Université McGill, la gouvernance des services financiers des sociétés au Collège des administrateurs de sociétés à l’Université Laval, la gouvernance des établissements de santé à l’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux, et l’Institut des auditeurs internes (IIA-CGAP) Elle s’exprime couramment en français, en anglais, en espagnol et en hindi. En savoir plus >>

Épisode 7 – Iris Almeida-Côté : disponible le 9 mars 2020

Une idée originale de Jessica Roland

Jessica Roland

Crédit : Nathalie St-Pierre

Née à Montréal de parents d’origine haïtienne, Jessica Roland (M.A. Communication 2017) a grandi dans l’Est de Montréal. Elle est détentrice d’un baccalauréat en administration des affaires de HEC Montréal et d’une maîtrise en communication de l’UQAM.

Jessica Roland a été analyste en gestion d’approvisionnement dans le milieu pharmaceutique, puis a travaillé dans le domaine de la gouvernance de données au CN, et elle est présentement gestionnaire en chaîne d’approvisionnement chez TGOD, une entreprise spécialisée dans la production de cannabis certifié biologique de qualité supérieure.

Parmi ses implications bénévoles, elle a été directrice expérience membre à la Jeune Chambre de commerce de Montréal. Elle a profité de son parcours aux études supérieures pour participer à des colloques et conférences de toutes disciplines dans le but d’élargir ses horizons à différentes perspectives scientifiques, notamment en sciences sociales.

Ses contributions professionnelles visent à développer des environnements socialement esthétiques et à favoriser l’harmonie communicationnelle. En savoir plus >>

Une production du Bureau des diplômés