Je suis femme de 25 ans. Je pratique la sodomie de façon quotidienne avec mon partenaire. J'en connais les effets directs lors de la pratique (lésions ou autres). Toutefois, je ne trouve aucun renseignement quant aux effets à plus long terme de la sodomie sur la région anale.  Par long terme, j'entend les conséquences encourues après plusieurs années de pratique de pénétrations anales très fréquentes. Pourriez-vous m'aider à ce sujet?  Peut-il y avoir des risques à long terme d'une pratique journalière?  Quels sont-ils? Peut-on les prévenir ?

Vous nous demandez s'il existe des effets néfastes à long terme concernant la pénétration anale et si oui, quels  sont-ils. À notre connaissance, il n'existe pas d'effets négatifs à long terme, ni à court terme lorsque cette pratique est effectuée selon des précautions de base. Souvent, les gens sont portés à croire que le sphincter anal pourrait demeurer dilaté et que ceci pourrait par exemple entraîner de l'incontinence et même que des lésions importantes pourraient apparaître et causer de sérieux problèmes.

Sans toutefois confirmer ce genre de croyances, nous considérons important de vous mentionner que certaines précautions sont de mises lors de cette pratique sexuelle. Par exemple, l'insertion du pénis ou d'objets sexuels au niveau de l'anus se fera plus facilement si le muscle sphincter de l'anus est dilaté. Cette dilatation peut être effectuée à l'aide de caresses, de stimulations localisées, d'application de gelée lubrifiante, etc.  L'équipe d'Élysa déconseille l'utilisation d'objets sexuels non sécuritaires tels, ceux qui contiennent du verre, qui seraient impossible d'être retirés ou qui comportent des parties pointues ou même très dures. Dans le même sens, l'utilisation d'objets trop gros ou encore pouvant occasionner des blessures est déconseillée.

L'utilisation du préservatif (condom) est également recommandée si les gens ne connaissant pas leur statut sérologique (séropositivité ou non) ou celui de leur partenaire car la pénétration anale, non protégée, est une porte ouverte à la transmission de l'infection au virus de l'immunodéficience humaine (VIH).

Copyright © 1998. Consultation Élysa enr. Les réponses reproduites doivent mentionner la source.

| Retour à la page d'accueil | Questions posées | Recherche par mots clés |