Historique

L'Université du Québec à Montréal (UQAM) est créée le 9 avril 1969 par le gouvernement du Québec, dans le contexte d'une décennie de réformes du système d'éducation québécois et d'une volonté de démocratisation et d'accessibilité accrue de l'institution universitaire.

Se laisser raconter l'UQAM

Se laisser raconter l'UQAM 1960-2008, une exposition virtuelle réalisée par le Service des archives et de gestion de documents de l'UQAM.

Site Web du 40e anniversaire de l'UQAM, célébré en 2009-2010.


Aux origines de l'UQAM

En 1959, 11% de la population québécoise anglophone d'âge universitaire poursuivent des études universitaires, mais seulement 4% du groupe francophone correspondant.

Ce retard impose un débat sur la nécessité d'élargir l'offre de services universitaires. Cela est d'autant plus nécessaire que la forte croissance démographique suivant la Deuxième Guerre mondiale, la cohorte dite des «baby-boomers», arrivera aux portes des universités existantes vers la fin des années 1960. En fait, dès l'automne 1960, l'idée d'une «deuxième université de langue française» à Montréal prend forme précise par la suggestion des Jésuites de constituer «l'Université Sainte-Marie».

Ce projet n'aura pas de suite. La Commission royale d'enquête sur l'enseignement dans la Province de Québec, dite «Commission Parent», entreprend ses travaux aux printemps 1961. La deuxième partie du Rapport Parent, publiée en novembre 1964, recommande un élargissement de l'offre de services universitaires de base dans diverses régions québécoises et, pour Montréal, «qu'au moins une université à charte limitée de langue française soit immédiatement créée à Montréal par le regroupement de ressources déjà existantes et l'adjonction de nouvelles, dans le cadre d'une corporation de caractère public» (Recommandation 126 du tome II).

Aux yeux de la Commission Parent, il est essentiel d'accroître la scolarisation de la population à tous les ordres, y incluant l'ordre universitaire. Le mouvement devant conduire à la création éventuelle de l'Université du Québec à Montréal se trouve donc validé et relancé par le Rapport Parent. D'autres rapports suivent pour construire le projet, mais le principe est acquis. En décembre 1968, l'Assemblée nationale adopte la Loi sur l'Université du Québec. Le 9 avril 1969, le Gouvernement, par le décret 1170, institue l'Université du Québec à Montréal et nomme son premier recteur et ses premiers administrateurs. L'établissement accueille ses premiers étudiants et étudiantes à l'automne 1969.


Nouvelle université, université nouvelle

La nouvelle université est donc inspirée par les«valeurs de démocratisation du savoir et de la culture et d'accessibilité aux études universitaires, ainsi que par cette ouverture de la société québécoise à la modernité qui a animé les vastes réformes mises en œuvre depuis le début des années 1960 par la Révolution tranquille.

La nouvelle université, comme le recommandait le rapport Parent, résulte du "regroupement de ressources déjà disponibles» soit le Collège Sainte-Marie créé en 1848 et dispensant une formation de type collégial non seulement aux clientèles jeunes, mais aussi à des adultes en situation de travail suivant des cours à temps partiel le soir; l'École des Beaux-Arts de Montréal, créée en 1922 par le Gouvernement du Québec; et trois écoles normales, soit l'École normale Jacques-Cartier instituée en 1857, l'École normale Ville-Marie et l'École normale de l'enseignement technique créées par le gouvernement en 1960 et 1964 respectivement.

En conséquence de ces origines, l'UQAM se développe à ses débuts en beaux-arts et en lettres, en sciences humaines et sociales, en sciences de la nature, et en formation des maîtres. Elle fera fructifier et renouvellera à la fois un riche héritage académique, pédagogique et culturel.

Cette nouvelle université a aussi voulu être une université nouvelle. Cela est attesté par ce qu'a fait l'UQAM depuis 1969. En effet, au cours des quatre dernières décennies, en consolidant et en développant les grands champs disciplinaires qui la définissent comme université, l'UQAM:

  • a diplômé plus de 200 000 personnes et a ainsi contribué à hausser la scolarité de la population québécoise, notamment francophone, en favorisant l'accessibilité aux études universitaires à de nombreuses personnes issues de familles à revenus modestes ou sans antécédents universitaires et à de nombreux adultes exclus jusqu'alors des études universitaires en raison des carences du système scolaire antérieur en sachant conjuguer accessibilité et réussite pour une formation de qualité;
  • a collaboré à la francisation d'un grand nombre d'immigrants;
  • a offert une formation pertinente et polyvalente aussi bien à des jeunes gens issus des collèges pour les préparer à occuper les emplois hautement qualifiés dans des domaines dont le Québec a besoin pour répondre aux défis d'une société en mutation, qu'à des personnes en situation d'emploi pour les perfectionner;
  • a été pionnière dans le développement, en milieu universitaire, de domaines et champs d'études qui ne s'y retrouvaient pas traditionnellement dont, à titre d'exemple, la formation des personnels du système scolaire, l'environnement, les beaux arts et le design, la sexologie, la gestion du tourisme et de l'hôtellerie, la danse, le théâtre, la gestion de projet, l'économie sociale, les communications;
  • a développé des programmes de maîtrise et de doctorat correspondant à ses grands champs disciplinaires en se soumettant à un très exigeant processus de contrôle externe de la qualité et de la pertinence des projets;
  • a privilégié la formation tout au long de la vie et a intégré, dès sa fondation, les personnes en situation de travail et inscrites en formation continue à ses cours réguliers en leur permettant aussi de recevoir une formation dans la grande région métropolitaine;
  • a contribué à la vitalité culturelle de la société en formant une grande partie de la relève en arts de la scène, en design, en littérature et histoire de l'art, en muséologie, en arts visuels et en devenant une référence incontournable dans le domaine de la communication;
  • a fait place à la création, aux côtés de la recherche, comme activité universitaire essentielle;
  • a formé et forme encore 30% des personnels enseignants du Québec et 70% de ceux de la région de Montréal et une part importante des autres personnels scolaires;
  • est devenue la plus grande École de gestion francophone au Québec et la troisième en importance au Canada;
  • a été la première université au Canada à offrir un doctorat dans le domaine de l'environnement;
  • a mis en place un des deux plus importants programmes d'actuariat en Amérique du Nord;
  • a regroupé en son sein des expertises uniques, souvent arc-boutées à des enjeux de responsabilité sociale lesquels ont contribué à façonner son identité institutionnelle notamment en science politique et droit social, en matière de condition féminine, d'économie sociale, d'études internationales, d'analyses de politiques, de prévention en santé, d'études sur le cancer, sans oublier les avancées en sciences de la Terre et de l'atmosphère, en informatique, en mathématiques et en écologie;
  • a développé des modèles novateurs de transfert et d'appropriation de la recherche par les collectivités.

Jalons historiques majeurs

L'histoire de l'UQAM est ponctuée de jalons historiques majeurs:

1971
Adoption d'un premier plan de développement. Signature des premières conventions collectives avec le Syndicat des employés et le Syndicat des professeurs.

1972
Lancement de BADADUQ, le catalogue collectif des bibliothèques du réseau de l'Université du Québec, l'un des premiers catalogues interactifs en Amérique du Nord.

1972
Inauguration de la première exposition de la Galerie de l'UQAM (novembre 1972).

1973
Création du poste d'ombudsman à l'UQAM (avril 1973).

1974
L'UQAM ouvre des centres universitaires affiliés à Saint-Jérôme et Joliette.

1975
Ouverture du doctorat en psychologie, premier programme de troisième cycle à l'UQAM (septembre 1975).

1979
Inauguration de la phase 1 du campus de l'Université, soit les pavillons Judith-Jasmin et Hubert-Aquin.

1979
Les Services aux collectivités sont reconnus comme la troisième mission de l'UQAM, distincte, mais intégrée.

1979
Lancement d'un organisme autonome pour aider l'UQAM dans son développement, soit la Fondation de l'Université du Québec à Montréal.

1979
Première convention collective avec les chargées et les chargés de cours.

1979
Adoption d'une politique de reconnaissance des regroupements étudiants et des associations étudiantes.

1981
Lancement de la première campagne de collecte de fonds de la Fondation de l'UQAM.

1981
Le Centre de design, alors appelé la Galerie design, présente sa première exposition.

1982
Mise en place d'une politique de développement de la création.

1982
Tenue du 50e congrès de l'ACFAS à l'UQAM.

1984
L'Orchestre symphonique de Montréal célèbre le 15e anniversaire de l'UQAM à la Place-des-Arts.

1986
L'Université offre 12 doctorats, 31 maîtrises et 5 diplômes de deuxième cycle et 122 programmes de premier cycle.

1987
La Fondation de l'UQAM amasse près de 7,5 M$ lors de sa deuxième campagne de souscription.

1988
Adoption de la Politique d'accès à l'égalité des femmes à l'emploi.

1989
Création du Bureau des diplômés.

1989
Modification de la Loi sur l'Université du Québec par l'Assemblée nationale du Québec, ce qui permet de donner à l'UQAM un nouveau statut d'«université associée» au sein du réseau de l'Université du Québec. Ce statut, unique au sein du réseau de l'UQ, confère entre autres à l'UQAM le pouvoir de recommander la nomination de son recteur au gouvernement du Québec, d'octroyer des grades, diplômes et certificats universitaires et de conclure par elle-même tout accord avec d'autres établissements d'enseignement ou de recherche. Selon un règlement adopté par l'UQ, l'UQAM reçoit de l'UQ un financement établi selon les règles de financement qu'applique le ministère de l'Éducation à l'ensemble des universités québécoises. Aucun autre établissement du réseau de l'UQ jouit d'un tel statut.

1989
Inauguration du pavillon Thérèse-Casgrain.

1990
Création de l'Institut des sciences de l'environnement et de l'Institut de recherches et d'études féministes.

1990
Mise en service du système d'inscription par téléphone (SIT), une première au Québec.

1990
Inauguration de l'Agora de la danse.

1991
Le Chœur de l'UQAM chante au Carnegie Hall.

1992
Inauguration des pavillons Athanase-David, des Sciences de la gestion, de Musique et du Centre Pierre-Péladeau.

1993
L'UQAM attribue son premier doctorat honoris causa à Paul Gérin-Lajoie, premier ministre de l'Éducation du Québec.

1994
Inauguration du pavillon des Sciences de l'éducation désigné par la suite pavillon Paul-Gérin-Lajoie.

1995
Inauguration du pavillon Chimie-Biochimie (premier élément du Complexe des sciences, soit le campus ouest).

1995
Cérémonie d'installation du premier chancelier de l'UQAM, Pierre J. Jeanniot.

1995
L'UQAM accueille le Congrès des Sociétés savantes de la Fédération canadienne des sciences humaines.

1996
Inauguration du pavillon de Design

1998
Inauguration des pavillons Président-Kennedy et Sherbrooke.

1998-1999
Création des six facultés et de l'École des sciences de la gestion.

1999
Inauguration du pavillon J.-A.-DeSève.

2001
Premier Gala Reconnaissance UQAM pour saluer des diplômés exceptionnels.

2003
Lancement de la première saison de l'équipe des Citadins en basketball interuniversitaire féminin et masculin.

2005
Fin de la construction du Complexe des sciences Pierre-Dansereau.

2006
La Fondation de l'UQAM clôture la plus importante campagne de développement de l'histoire de l'Université atteignant 60,8 M$.